Travailleurs d’agences de placement : de nombreux employeurs contreviennent à la LSST

Travailleurs d’agences de placement : de nombreux employeurs contreviennent à la LSST

Montréal, 20 avril 2016 – Un rapport expliquant les nombreux cas d’abus vécus par les travailleurs d’agences de placement de personnel sera dévoilé en conférence de presse ce matin par l’Association des travailleuses et travailleurs d’agences de placement (ATTAP). Intitulé Le remboursement des bottes de travail : un droit bafoué, le document dénonce le fait que de nombreux employeurs contreviennent régulièrement – et sans conséquence – à la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST). Des travailleurs seront sur place afin de partager leur expérience comme salariés d’agences de placement de personnel embauchés pour travailler dans des entrepôts.

Quoi : Conférence de presse de l’ATTAP
Heure : 10 h
Où : 4755, avenue Van Horne, bureau 110
Pourquoi : Dévoilement d’un rapport de l’ATTAP sur les abus des employeurs

Le rapport

Le rapport est constitué de témoignages de travailleuses et de travailleurs, et d’une analyse d’une trentaine de rapports d’intervention de la CSST auxquels nous avons eu accès à la suite d’une Demande d’accès à l’information. En résumé, le rapport souligne que les travailleurs qui sont à la fois employés d’agences de placement de personnel et issus de l’immigration récente sont particulièrement vulnérables face à toutes formes d’abus : ils connaissent peu leurs droits et sont peu enclins à porter plainte.

Enfin, puisque la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est au courant de ces situations, mais ne pose aucun geste concret qui permettrait que soit appliquée la loi, l’ATTAP considère que la CNESST est, d’une manière, responsable de ces violations.

Jacques Dago, qui a travaillé des années dans un entrepôt par l’intermédiaire d’une agence de placement et aujourd’hui impliqué au Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTI) explique : « Le rapport parle des barrières qui nous empêchent de défendre nos droits. Nous espérons que la CNESST prendra le rapport en considération et que des changements seront bientôt apportés. Il est urgent de réglementer les agences et de surveiller leurs pratiques. »

Pour Patrice Benoît, trésorier du Conseil central du Montréal métropolitain–CSN, ce rapport explique la discrimination systémique à laquelle sont confrontés les travailleurs d’agences de placement issus de l’immigration récente. « Il est impératif que le gouvernement agisse pour s’assurer que ses propres lois soient appliquées, indépendamment de l’employeur ou du salarié. »

L’ATTAQ estime qu’il est essentiel que la population et les décideurs connaissent les nombreux abus auxquels sont soumis les travailleurs immigrants qui n’ont d’autres choix, dans la vaste majorité des cas, de se trouver un emploi via une agence de placement de personnel.

 

Source : Association des travailleuses et travailleurs d’agences de placement

Pour information : ATTAP, 514 342-2111 tawa.mtl@gmail.com

http://iwc-cti.org/?attachment_id=7607 

http://journalmetro.com/actualites/national/951571/agences-de-placement-des-travailleurs-negliges/

Tags:

Leave a Reply