IWC-CTI

Action pour le Jour de International pour les Migrantes

En 200 Boul. René-Levesqué le jour
Dimanche 18de decembre 2011 a Midi 12hrs*

Lors de la première assemblée du collectif *Mexicains unis pour la régularisation* (MUR), tenue le vendredi 25 novembre 2011, il a été décidé que nous entreprenions une première action dans le cadre de la Consultation d’automne du Conseil canadien pour les réfugiés. Nous nous sommes donc présentés le samedi 26 novembre, à l’Hôtel Omni Mont-Royal, où se tenait la rencontre. Nous avons demandé au CCR de nous accorder quelques minutes pour nous présenter ainsi qu’exposer nos revendications, ce qui nous a été accordé. L’essentiel de ce qui a été formulé est contenu dans le texte qui suit. Par ailleurs, nous avons demandé au CCR d’endosser nos demandes et d’inclure le thème de la régularisation des migrants Mexicains à l’ordre du jour de leur prochaine rencontre.

——————————————————————————————————————

Montréal, le 26 novembre 2011

Nous sommes un groupe de Mexicain(e)s et allié(e)s et nous luttons pour la régularisation du statut migratoire de tous les Mexicain(e)s au Québec. Nous demandons un programme de régularisation complet, continu et ouvert à toutes les personnes vivant au Québec et ne possédant pas de statut
migratoire régulier (tous ceux qui ne sont pas résidents permanents ou citoyens canadiens). Les programmes de régularisation ont été appelés amnisties dans d’autres pays, mais nous préférons ne pas utiliser ce terme car nous croyons qu’un immigrant n’a pas à s’excuser ou demander pardon pour avoir pris la décision parfaitement légitime de migrer dans un autre pays, que ce soit pour des raisons politiques, économiques ou autres.

Les personnes sans papiers et les travailleur(euse)s temporaires sont les personnes les plus exploitées sur le marché du travail et dans la société en général. Leur existence crée une injustice au sein de nos sociétés : certaines personnes ont accès à des services et droits fondamentaux (comme l’éducation, la santé, les normes du travail etc.) alors que d’autres en sont privées. Un individu sans papiers est extrêmement vulnérable à l’exploitation à cause du fait qu’il vit dans la crainte constante d’être
déporté. Ces personnes vivent généralement dans la peur, l’angoisse et l’isolement.

Au cours des dernières années, 9 Mexicains sur 10 ont été refusés suite à leur demande d’asile au Canada. Selon le Ministre de l’immigration canadien, nous sommes des « faux » réfugiés » qui abusent de la « générosité » du système d’asile canadien.

*Nos demandes* :

· Que nous ne soyons pas divisés entre migrants légitimes et migrants illégitimes, entre « bons » migrants et « mauvais » migrants.

· La reconnaissance que les différentes manifestations de la violence au Mexique (économique, politique, sociale etc.) nous ont obligés
à quitter notre pays.

· La reconnaissance de la responsabilité du gouvernement canadien (à travers les accords commerciaux) dans le déplacement forcé de millions d’entre nous.

· La reconnaissance de l’importance et de la nécessité structurelle de la main d’œuvre mexicaine dans l’économie canadienne.

· Non à la double peine

. Que cessent les déportations et les expulsions.

NOUS SOMMES ICI ET NOUS NE PARTIRONS PAS!

*MEXICAINS UNIS POUR LA RÉGULARISATION*

pour plus info: mexicanxsunidxs@gmail.com